Tous les articles par corinnelefort

Notre travail dans la Vallée du Gier

Définir la ville ordinaire ?

Nous ne savons pas exactement ce qu’est la ville ordinaire, sinon qu’elle est elle-même, par hypothèse, un espace de la diversité. Nous ne confondons pas ordinaire et normatif, ordinaire et pauvreté, ordinaire et laideur, ordinaire et déficit. Nous ne faisons pas non plus de l’ordinaire le meilleur de la ville, dans un renversement du stigmate. Nous voyons plutôt ordinairement l’ordinaire, au sens de la richesse intrinsèque de l’expérience urbaine. Ordinaire et singularité (de l’individu, de la micro-société, etc.) cohabitent. Il y a donc un intérêt à une approche partagée et habitante.

Nous nous intéressons ici plus particulièrement aux espaces ordinaires loin du centre métropolitain, espaces péri-urbains, diffus ou axés, flous. Nous nous intéressons à ces territoires qui sont proches de la limite métropolitaine. Celle-ci pensée en tant qu’espace frontalier plus que barrière est intéressante et multiforme : aubaines, passages, circulations, dégradés, friches, interstices, espaces intermédiaires, zones, centralités et flux secondaires, contrastes, arrangements, résilience, flottements, etc.

C’est un espace métropolitain périphérique, mais dont les habitants et travailleurs semblent largement muets dans le grand bruit médiatique de la métropole. Dans cette optique, le choix de la vallée du Gier entre les métropoles stéphanoise et lyonnaise nous paraît particulièrement heuristique. Continuer la lecture de Notre travail dans la Vallée du Gier

La vallée du Gier dans l’espace métropolitain

La Vallée du Gier

Au pied des coteaux du Pilat, sur une étendue linéaire de 30 km reliant les deux métropoles de Lyon et Saint-Étienne, la vallée du Gier est le deuxième axe de circulation TER en France (trafic annuel de 4 millions de voyages). Pour le passant motorisé (route ou train) qui emprunte la vallée du Gier par le TER ou l’A47, ce qui frappe et qui soutient le regard, c’est certainement ce paysage agro-industriel tout en contrastes paysagers et symétrie, d’ordre contemporain et urbain que le faisceau linéaire a finalement réussi à inscrire dans les imaginaires.

Au Km 4, dans l’un des virages autoroutiers de l’A47, l’un des plus dangereux de France, on découvre sur les coteaux une agriculture extensive, plus loin, la rivière creuse des gorges et, plus bas, avant l’arrivée du TER en gare de Givors, on aperçoit furtivement le lit majeur et dégagé du Gier. Enchainement de formes et de paysages « naturels » saisissants, cette autoroute est l’une des plus parcourues de France, le périurbain frappe à la porte – de la ville ordinaire à l’état pur.

Sur l’autoroute, au point de passage entre Rive-de-Gier et Givors – au travers d’une zone commerciale étouffante et saturée – on voit derrière les coteaux agricoles du Jarez les premières vignes. Non loin de là on cultive les vins prestigieux de Condrieu. Le contraste est saisissant avec des logiques urbaines reconnaissables. De part en part de cette ligne de vie, le patrimoine post-industriel est toujours excessivement présent et montre une industrie qui persiste, mais ne cesse de décliner sans réussir à disparaitre totalement. Le passé est bruyant et l’ordinaire métropolitain contemporain aussi. Continuer la lecture de La vallée du Gier dans l’espace métropolitain

Immersion dans la ville ordinaire – Janvier 2014

Bus de la culture, liaison gratuite - Givors, Janvier 2014
Bus de la culture, liaison gratuite – Givors, Janvier 2014
Ville ordinaire - Genilac, Janvier 2014
Ville ordinaire – Genilac, Janvier 2014
Village de l'A47, friche urbaine - Saint-Romain-en-Gier, janvier 2014
Village de l’A47, friche urbaine – Saint-Romain-en-Gier, janvier 2014
Street-art entre Lyon et Sainté - Rive-de-Gier, janvier 2014
Street-art entre Lyon et Sainté – Rive-de-Gier, janvier 2014
La rue principale - un jour de semaine - midi - Rive-de-Gier, Janvier 2014
La rue principale – un jour de semaine – midi – Rive-de-Gier, Janvier 2014
Signalétique de l'écoquartier et marketing urbain...au bout du chemin, les usines - Saint-Chamond - Janvier 2014
Signalétique de l’écoquartier et marketing urbain…au bout du chemin, les usines – Saint-Chamond – Janvier 2014
Signalétique de l'écoquartier et marketing urbain...au bout du chemin, les usines - Saint-Chamond, janvier 2014
Signalétique de l’écoquartier et marketing urbain…au bout du chemin, les usines – Saint-Chamond, janvier 2014